Un week-end pascal sanglant à Port-au-Prince


Une fusillade a fait au moins cinq morts et plusieurs blessés graves à Portail léogane et ses environs (Port-au-Prince) tôt dans la matinée du dimanche de Pâques ce 12 avril 2020.

Plusieurs chauffeurs de transport public assurant le trajet Portail Leogane/Clercine sont parmi les victimes de cette fusillade meurtrière orchestrée par des bandits armés.

Encore une fois, les civils armés du village de Dieu qui veulent que les forces de l’ordre enlèvent les séparateurs placés dans les parages de ce quartier depuis plusieurs semaines, sont les responsables de cette fusillade selon des témoins qui étaient sur place. Ces séparateurs empêchent ces gangs armés d’avoir accès à la route nationale au niveau du bicentenaire (Entrée sud de Port-au-Prince).

Le village de Dieu est, depuis quelques temps, la zone de prédilection de certains hommes lourdement armés qui sèment la terreur empêchant aux paisibles citoyens de vaquer à leurs activités respectives.

Ces hommes armés opèrent certaines fois en toute quiétude au vu et au su de tout le monde sans jamais être poursuivis.

Malgré la situation sanitaire catastrophique en raison de la pandémie du Covid-19 que connait le pays, obligeant des centaines de familles à se confiner, les bandits de leur coté n'ont pas chômé et ont continué à faire des victimes au sein de la population civile.

Zacharie JEAN MARIE


18 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.