Un troisième variant du coronavirus détecté au Japon sur des personnes de retour du Brésil

Un troisième variant du Sars-CoV2 a été détecté au Japon. Après le variant anglais et d'Afrique du Sud, cette nouvelle mutation a été identifiée sur des patients de retour du Brésil comme l'annonce le Japon ce lundi 11 janvier. Elle a été détectée sur quatre personnes, dont deux enfants, dont la nationalité n’est pas mentionnée, de retour le 2 janvier d’un séjour au Brésil.


L’analyse du génome du virus Sars-Cov-2 trouvé sur quatre personnes rentrées du Brésil a mis au jour l’existence d’un nouveau variant présentant 12 mutations en partie similaires à celles de celui apparu en Grande-Bretagne et Afrique du Sud.

Trois des quatre personnes infectées présentaient des symptômes divers quand elles ont été contrôlées positives à leur arrivée à l’aéroport Haneda de Tokyo.


L’institut japonais de recherche sur les maladies infectieuses explique qu'il dispose d’un nombre limité de données sur ce nouveau variant et ne peut rien affirmer quant à son pouvoir de contagion, la gravité des symptômes dont il serait responsable, ni sa réponse face aux différents types de tests et aux vaccins. Le Brésil a été averti par le gouvernement japonais de l’existence de ce variant.

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a ainsi indiqué que l'agence "a été informée par le Japon au cours du week-end d'un nouveau variant du virus". "Plus le Covid-19 se répand, plus il y a de chance qu'il évolue encore. À noter que la transmissibilité de certains variants du virus semble augmenter", a-t-il ajouté.




Trois des quatre personnes infectées présentaient des symptômes divers quand elles ont été contrôlées positives à leur arrivée à l’aéroport Haneda de Tokyo.

L’institut japonais de recherche sur les maladies infectieuses explique qu'il dispose d’un nombre limité de données sur ce nouveau variant et ne peut rien affirmer quant à son pouvoir de contagion, la gravité des symptômes dont il serait responsable, ni sa réponse face aux différents types de tests et aux vaccins. Le Brésil a été averti par le gouvernement japonais de l’existence de ce variant.

0 vue0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.