• Plidetwal Studio

Un cadre de l'entreprise Google prédit la "fin de l'humanité" pour 2045

La fin de l’humanité a été à plusieurs reprises prédit par l’homme. Les scientifiques notamment affirment régulièrement que l’être humain agit de manière désastreuse pour la Terre, et qu’il finira par détruire le monde tel que nous le connaissons à l’heure actuelle. Mais cette fois-ci, la prédiction se base sur un autre secteur, l'intelligence artificielle.


C'est même un cadre de Google, le chef de l'ingénierie de l'entreprise plus exactement, qui fait cette prédiction.Il s’agit d’un cadre travaillant chez Google, qui vient de se faire remarquer en prédisant la fin du monde. Cette fois il n’est pas question de réchauffement climatique ou d’invasion extraterrestre. Il estime que lorsque l’intelligence artificielle dépassera l’intelligence humaine, le monde tel que nous le connaissons disparaîtra.


Des "super intelligences" prévues entre 2029 et 2045

Et ces "super intelligences artificielles" prévues par le cadre de Google devraient se développer entre 2029 et 2045. C'est d'ailleurs cette dernière année durant laquelle tout devrait basculer, comme il l'avait annoncé à la BBC.


"Pour l'instant, nous avons des IA qui sont suffisamment intelligentes pour faire quelques tâches, mais une percée devrait se produire au cours de la prochaine décennie."

"Une fois que l'IA sera capable de s'adapter et de se tourner vers une plus grande variété de tâches, le test de Turing sera réussi (...). La portion biologique de nos cerveaux ne disparaîtra pas, mais la partie non biologique sera plus puissante."


Pour information, le test de Turing est un test visant à mesurer la capacité de compréhension d'une machine face à l'intelligence humaine. Pour cela, l'appareil devra avoir une discussion avec un humain. Un échange qui sera lu par un "évaluateur" qui devra identifier la machine de l'Homme au bout de 5 minutes. S'il se trompe ou n'est pas capable de les différencier... alors le test de Turing est validé.


Pour le scientifique, d'ici 2029 les machines deviendront donc plus puissantes que le cerveau humain. Une prédiction qui sonne telle le scénario d'un film d'action futuriste.

12 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.