Trump a mis en avant le bilan de son mandat à la Maison Blanche dans un discours diffusé mardi

Dans un discours diffusé mardi, Le président américain sortant, Donald Trump a mis en avant le bilan de son mandat à la Maison Blanche, tout en souhaitant que la prochaine administration réussisse à assurer "la sécurité et la prospérité de l'Amérique".


Le président sortant n'a pas cité nommément Joe Biden qui a pris ses fonctions mercredi en tant que 46ème président des États-Unis lors d'une cérémonie d'investiture sur les marches du Capitole dans une capitale fédérale barricadée avec un déploiement massif des forces de l'ordre. Trump, qui n'a pas concédé sa défaite lors de l'élection présidentielle, n'assistera pas à l'évènement.


Juste avant, il doit quitter la Maison Blanche pour se rendre dans sa résidence en Floride. Dans son intervention, il a tenu néanmoins à adresser ses "meilleurs vœux" à la nouvelle administration. "Nous voulons également qu'ils aient de la chance, un mot très important", a-t-il dit. "Alors que je me prépare à céder le pouvoir à une nouvelle administration mercredi à midi, je veux que vous sachiez que le mouvement que nous avons initié ne fait que commencer", a, par ailleurs, indiqué le président républicain à l'adresse de ses partisans. Lors du scrutin du 3 novembre, marqué par un taux de participation record, plus de 70 millions d'électeurs ont voté pour Donald Trump. Il a tenu, à nouveau, à critiquer l'assaut contre le Capitole par certains de ses partisans.


"La violence politique est une attaque contre tout ce que nous chérissons en tant qu'Américains", a-t-il déclaré, affirmant que "cela ne peut jamais être toléré." Citant nombre de ses réalisations dans les domaines économique et diplomatique en mettant en avant "l'Amérique d'abord", Trump s'est notamment réjoui de la bonne santé du marché boursier, le développement d'un vaccin anti-coronavirus en neuf mois et a déclaré être "fier d'être le premier président depuis des décennies à n'avoir déclenché aucune nouvelle guerre", tout en se félicitant des Accords d'Abraham. "Le monde nous respecte à nouveau", a déclaré Trump avant d'ajouter: "S'il vous plaît, ne perdez pas ce respect."


Source: AFP


0 vue0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.