Transferts payés en gourdes : La BRH se ravise et repousse pour le 3 août


Transferts payés en gourdes : La BRH se ravise et repousse pour le 3 août l’entrée en vigueur de la circulaire 114-1


La Banque de la République d’Haïti (BRH) a annoncé pour le 3 août prochain, l’entrée en vigueur de la circulaire portant sur la régularisation des opérations de transferts. Initialement prévue pour le 24 juin 2020, celle-ci fait injonction aux banques et aux maisons de transfert de payer tous les transferts internationaux en gourdes.


Une lettre a été adressée hier mardi aux différentes Banques commerciales et maisons de transferts pour leurs informer de la toute nouvelle décision de la Banque Centrale.


” La Banque de la République d’Haïti (BRH) vous informe que, suite aux demandes de plusieurs maisons de transfert, l’entrée en vigueur de la circulaire 114-1 relative aux opérations de transfert sans contrepartie est fixée au 3 août 2020″, peut-on lire dans la correspondance de la BRH.


La circulaire n’étant pas encore effective, les bénéficiaires peuvent recevoir en dollar américain leurs transferts internationaux jusqu’au 3 août prochain. Passer de cette date, ils n’en auront que des gourdes sauf si l’argent a été déposé sur un compte d’épargne en dollar.


Cette decision de reporter la date de l’entrée en vigueur intervient à un moment où les responsables de certains bureaux à Port-au-Prince ont menacé de fermer leurs portes si la BRH n’annule pas tout simplement sa décision.


Rappelons que la décision antérieure de la BRH avait suscité beaucoup d’interrogations et provoqué une vague de contestations dans le pays . Beaucoup de citoyens n’avaient pas mâché leurs mots pour critiquer les autorités de la banque centrale. Ils disaient ne pas comprendre que la BRH ait pris une telle décision.


Zacharie JEAN-MARIE

69 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.