Tokyo 2020- Amicale U-23 Haiti vs Mexique (Amateur) - Itala convoque 19 joueurs !


L'entraineur principal de la sélection olympique, Webens Prinsimé (Itala) a communiqué ce matin la liste de joueurs retenus pour la dernière rencontre de préparation disputée en Haïti. Sur les 28 joueurs ayant participé à la dernière semaine de stage, dix-neuf ont été convoqués pour ce match amical face à une sélection composée de joueurs amateurs du Mexique ce samedi 6 Mars 2021 à 3h PM au stade national Sylvio Cator.


Au contraire de ceux qui n'ont pas été retenus pour ce match, ces dix-neuf élus peuvent encore nourrir de grands espoirs d'être de l'aventure mexicaine pour le championnat Concacaf U-23, qualificatif pour le tournoi de football masculin des jeux de la XXXIIeme olympiade de l'ère moderne qu’auront lieu du 23 juillet au 9 Août 2021 à Tokyo, la capitale politique des Iles Japonaises. Itala aura en effet à choisir vingt (20) joueurs (locaux et expatriés) dont trois gardiens pour cette compétition qui livrera les deux représentants de la Concacaf aux jeux de Tokyo, reportés d'un an en raison de l'épidémie de coronavirus.


U-23 Haïti vs Mexique (Amateur), les Convoqués Haïtiens:


1. Alan Jerome ( Don Bosco)

2. Marc Emy Florestal ( Baltimore SC)

3. Odilon Jérôme( Don Bosco)

4. Emerson Georges ( Violette AC)

5. Denilson Pierre ( Violette AC)

6. Wendy St Felix ( Real Hope Acc)

7. Eliader Dorlus ( Don Bosco)

8. Danley Jn Jacques ( Don Bosco)

9. Bicou Bissainthe ( Real Hope Acc)

10. Clifford Thomas (Arcahaie FC)

11. Dutherson Clerveaux ( Cavaly AS)

12. Roberto B. Louima ( Violette AC)

13. Sheelove Alceus ( Naestved Bold Club, Danemark)

14. Chery MicheNaider ( Violette AC)

15.Peterson Joseph Junior ( Tempête FC)

16. Innocent Jn Gardy ( Don Bosco FC)

17. Steevenson Jeudi ( Violette AS)

18. Henry Joel ( Aigle Noir)

19. Emerson Tybert ( Cavaly AS)


Entraineur : Webens Prinsimé (ITALA)


FHF Communication , 6 Mars 2021



SAFE NEWS HAITI

1 vue0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.