Un détenu de Fresnes positif au coronavirus

L'homme n'a pas été en contact avec d'autres détenus, affirme la Chancellerie.





Un détenu de Fresnes de 74 ans a été testé positif au coronavirus, une première dans les prisons françaises, a indiqué samedi 14 mars la porte-parole du ministère de la Justice Agnès Thibault-Lecuivre.

Incarcéré le 8 mars en cellule individuelle dans la prison du Val-de-Marne, cet homme a été, après l'apparition de premiers symptômes, conduit vendredi à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre où sa contamination a été avérée. «Il (n'a) pas été en contact avec d'autres détenus», a affirmé la porte-parole.

Ce septuagénaire avait fait l'objet d'un «suivi particulier» dès son arrivée à Fresnes en raison de son âge et son «état de santé», a précisé à l'AFP la porte-parole de la Chancellerie. Il n'était pour l'heure pas possible de déterminer si sa contamination a eu lieu en milieu ouvert ou au sein de la prison. Vendredi, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait indiqué qu'une infirmière de Fresnes avait contracté le virus, mais tout lien entre les deux contaminations n'était pas établi à ce stade.

Le détenu «a toujours été placé en cellule individuelle et n'a pas été en contact avec d'autres détenus», a affirmé la porte-parole de la Chancellerie. Un «dispositif de suivi» a été, depuis, mis en place à Fresnes pour les personnels pénitentiaires qui ont été en contact avec le détenu.

Le Figaro

21 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.