Tensions à Port-au-Prince : des agents de plusieurs unités de la PNH manifestent dans les rues

La région métropolitaine est confronté ce lundi à une nouvelle série de revendications policières après avoir connu un samedi bouleversant en raison des manifestations violentes qui ont eu lieu .


Comme annoncé au préalable, des policiers affiliés au groupe Fantômes 509 sont passés de la parole aux actes en gagnant les rues tôt lundi matin pour exiger du régime la libération d’un policier enfermé, selon eux, illégalement au pénitencier national depuis 8 mois.


Un reporter sur place a signalé l’incendie d’une voiture appartenant au Service de l’Etat, au niveau du morne Lazarre, et selon cette même source, les occupants du véhicule ont été gentiment invités par les policiers en rébellion, à y descendre avant de l’incendier.


Dans la même veine, le bureau de l’ office national de l’identification (ONI) situé à delmas 31, a été incendié. Il est fortement recommandé de ne pas emprunter cette zone.


Les policiers revendicateurs ont parcouru plusieurs rues de la région métropolitaine pour aller dans la commune de Pétion-Ville tout en passant par Delmas. Ils( les policiers revendicateurs) disent ne pas vouloir abandonner leur mouvement jusqu’à qu’ils obtiennent satisfaction.


Safenews

78 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.