Présentation d’un projet de loi visant à suspendre les expulsions vers Haïti par Frederica S. Wilson


La Congressiste démocrate de Floride, Frederica S. Wilson a présenté la loi « Haitian Deportation Relief Act” , qui demande la suspension des expulsions de ressortissants haïtiens jusqu'à la fin de la pandémie de Covid-19 aux États-Unis et en Haïti. La législation exige également que le Département de la sécurité intérieure donne la priorité aux migrants dont la détention a été différée et qui ne présentent pas de risque pour la sécurité publique pour des alternatives à la détention.

<<Déporter des personnes en Haïti au milieu d'une pandémie mondiale est à la fois inhumain et dangereux. La poursuite de ces vols contribuera probablement à la propagation du nouveau coronavirus dans la nation appauvrie où de nombreuses personnes n'ont pas accès aux soins de santé de base >> a déclaré la Congressiste Wilson « Cela équivaut à une condamnation à mort pour les Haïtiens qui vivent avec des systèmes d'eau et d'assainissement compromis et qui n'ont pas accès aux mesures d'assainissement que nous avons aux États-Unis. »

L’ICE (U.S. Immigration and Customs Enforcement’s) continue d'expulser des personnes au milieu d'une pandémie mondiale et risque de contribuer à la propagation de Covid-19. Nous ne devrions tout simplement pas expulser quiconque se trouvant dans une installation infectée, ni vers des pays comme Haïti qui pourraient avoir du mal à réagir à une épidémie » a déclaré le représentant Bennie G. Thompson, Président du Comité de la sécurité intérieure, ajoutant « J’applaudis la Représentante Wilson pour son plaidoyer et je suis fier de me joindre à mes collègues pour demander l'arrêt des vols d’expulsion.

La décision de l'Administration Trump de continuer à expulser les Haïtiens pendant une pandémie mondiale est irresponsable et cruelle. Même avant la pandémie, Haïti faisait face à une crise politique et économique importante » a déclaré le Représentant Eliot L. Engel, Président de la commission des affaires étrangères. « Ces expulsions sont indéfendables et doivent être arrêtées immédiatement. Je félicite la représentante Wilson pour cette législation cruciale. »

Rappelons que l’administration Trump a déjà expulsé plus de cent personnes vers Haïti pendant cette période de crise sanitaire mondiale . Un groupe de 50 ressortissants haïtiens, expulsé des Etats –Unis d’Amérique est arrivé en Haïti ce lundi 11 mai 2020. Parmi ces haïtiens 36 étaient en situation irrégulière au pays de Donald Trump et 14 sont des prisonniers qui avaient purgé leur peine dans des prisons américaines, informent les autorités migratoires haïtiennes.

Zacharie JEAN MARIE

3 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.