• Plidetwal Studio

Naomi Osaka visite Haïti


Récemment championne du tournoi de tennis de New York , Naomi Osaka a foulé le sol haïtien hier lundi, pour le tournage d’un documentaire .


Comme en octobre 2017, Naomi Osaka, triple lauréate d'un tournoi de Grand Chelem, visite actuellement le pays de son père en toute discrétion. Selon une source digne de foi, la récente championne de l'US Open participe au tournage d'un documentaire dédié à sa vie.


Si l'on se fie au tweet de Strong Black Lead daté du 12 février 2020, le but principal de la visite de l'actuelle #3 mondiale au classement de la WTA serait pour participer au tournage d'un documentaire dédié à sa vie et dirigé par le géant du streaming Netflix.


"Je voulais être en mesure de raconter mon histoire [...]. Je suis heureuse de pouvoir partager mon quotidien de sportive de haut niveau. Cela ne ressemblera pas à un documentaire sportif traditionnel, et je suis tellement excitée de le partager avec tout le monde", avait laissé entendre la Japonaise de père haïtien, actuellement en visite en Haïti, après le tweet de Strong Black Lead.


En effet, le géant streaming avait annoncé en février dernier un documentaire série sur la vie de la jeune joueuse du tennis la mieux payée de tous les temps. « Une toute nouvelle série documentaire relatant la vie du phénomène du tennis Naomi Osaka arrive sur Netflix », avait tweeté Strong Black Lead (section de Netflix dédié aux films sur les Noirs), le 12 février.


Joint au téléphone, le vice-président de la Fédération haïtienne de tennis, qui accompagne la délégation de Naomi Osaka, a clairement fait savoir, sans démentir l'information faisant état du tournage d'un documentaire dédié à la vie de la double lauréate de l'US Open, que la championne mondiale de tennis n'aura pas à prendre la parole dans la presse. Toujours est-il qu'il a confirmé que Naomi Osaka, qui est dans nos murs depuis ce lundi matin (21 septembre 2020) et qui se trouve actuellement à Jacmel, visitera, entre autres, la Citadelle du Cap-Haïtien, l'école maternelle fondée par son père Maxime Léonard François dont elle est la marraine et rendra visite aussi à son académie de tennis qui forme plus de 200 athlètes. Elle laissera le pays le 25 septembre.


Sources combinées

10 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.