• Plidetwal Studio

Les deux dominicains ainsi que l'étudiant de la FLA, Tinèg, sont libérés !

Enlevés le samedi 20 février à Port-au-Prince par le gang de Grand-Ravine, alors qu’ils sortaient d'un tournage d’un documentaire à Jacmel, les deux ressortissants dominicains, Antonio Gener Campusano Feliz et Maico Enrique Campusano Felix, et un haitien Junio Albert Augusma (Ti Nèg), ont été libérés vendredi 26 février après avoir passé une semaine en séquestration.


Avant de rentrer chez eux, Antonio Gener Campusano Feliz, Maico Enrique Campusano Felix, et Junio Albert Augusma (Ti Nèg) doivent faire leurs déclarations ce samedi matin à la DCPJ.


Plus tôt, des vidéos ont été diffusées sur des réseaux sociaux dans lesquels les frères jumeaux et un traducteur haïtien nommé Junior Albert Augusma, qui a également été kidnappé, sont vus en train de rire dans un lieu ouvert, après avoir obtenu leur libération.


Les négociations pour la libération de ces trois personnes ont été assurées totalement par le gouvernement. On ne sait pas encore s’il s’agissait d’une libération contre rançon. Cependant, il n’y a pas eu d’interventions policières.

Luis Abinader a été le premier à annoncer, dans un tweet, leur libération avant les autorités haïtiennes : ''Acabo de conversar con @moisejovenel, quien me informa que los dos jóvenes secuestrados están bajo custodia policial haitiana. Hemos dado instrucciones para que sean trasladados a la Embajada Dominicana en Puerto Príncipe''


En français, Je viens de parler avec @moisejovenel, qui m’informe que les deux jeunes kidnappés sont gardés à vue par la police haitienne. Nous leur avons donné des instructions pour qu’ils soient transférés à l’ambassade dominicaine à Port-au-Prince.

490 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.