• Plidetwal Studio

Les avocats de Donald Trump en difficulté


Faute de preuves devant les tribunaux, c’est souvent l’humiliation pour les avocats de Donald Trump.


L’une des plus retentissantes est venue d’une cour féderale de Pennsylvanie, quand le camp Trump demandait à la justice d’interrompre le comptage des voix parce que les observateurs républicains auraient été empêchés d’entrer dans le bureau électoral. Problème : à l’audience, l’avocat n’a aucun élément pour prouver cet incident. Bien au contraire, le juge fini même par lui faire admettre que les observateurs républicains étaient non seulement présents mais qu’ils étaient même deux fois plus nombreux que les démocrates. « Donc pardon, mais quel est votre problème en fait ? » demande alors le juge, lui-même nommé par un président républicain.


Autre exemple dans un tribunal de Detroit, dans le Michigan. Des avocats du camp Trump lancent une plainte parce que des bulletins auraient été validés deux jours après la date limite prévue par la loi. Leur source : un observateur qui n’a pas été témoin direct de la scène présumée. « Ok, c’est ce que j’appelle une rumeur », conclut le juge.


A ce stade, une dizaine de plaintes pour fraudes et irrégularités déposées par la Maison Blanche ont été rejetées. Aucune n’a paru suffisamment sérieuse à un juge pour justifier l’ouverture d’une enquête.

0 vue0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.