Le Secteur Protestant, l'Église Catholique, la Fédération des Barreaux fixent leur position: 7/02/21

À travers des résolutions portant sur la crise institutionnelle et la fin du mandat présidentiel, le Secteur Protestant, la Conférence Épiscopale d'Haïti (CEH) et la Fédération des Barreaux d'Haïti constatent << que le mandat du Président Jovenel Moïse doit prendre fin le 7 février 2021 >>.


7 février 2021, fin du mandat de Jovenel Moïse selon la Fédération des Barreaux d'Haïti, des Évêques Catholiques d'Haïti et l'Église Protestant. À quelques jours du 7 février, Port-au-Prince et d'autres villes du pays mobilisent pour forcer le locataire du palais national à respecter la date du 7 février 2021.


Quant au message des Évêques Catholiques d'Haïti dans la conjoncture actuelle du pays, les leaders religieux qui affirment que la loi est une pour tous, y compris le président Jovenel Moïse. "Le Président de la République a appliqué la loi électorale et la constitution pour les députés, les sénateurs et les maires au cours des années précédentes. Il a ainsi affirmé l'unité de la loi pour tous les élus, y compris pour lui-même, proclamant ainsi que la loi est une pour tous", écrit la Conférence Épiscopale d'Haïti.


La CEH profite pour faire savoir que le pays est totalement invivable. La Conférence Épiscopale d'Haïti juge que l'Église et la population dans son ensemble ne doivent pas accepter ou tolérer la situation dans laquelle ils vivent. L'on peut demander est-ce que finalement le président Jovenel Moïse partira ou partira pas le 7 février prochain ?


Jacky Médé Fontaine

Safe News Haiti

9 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.