• Plidetwal Studio

Le président Jovenel Moise envoie les juges en pension illégalement par ''punition'' !

Intervenant dans l'émission ''La voix de l'Amérique'', le [résident a tenté d'expliquer le fait d'avoir envoyé en pension les trois juges : Me Wendelle Coq, Me Yvickel Dabrésil et Me Mécène Jean-Louis, il a parler d'une punition.


Jovenel Moise a accusé les juges d’avoir enfreint la loi interdisant aux magistrats des actions ou manifestations politiques de nature partisane, admettant ainsi avoir puni ces juges juste parce que des tiers les avaient placés sur une liste d’éventuels remplaçants: ''Nous avons fait une mise à la retraite pour éviter cette situation dangereuse que connait le pays où trois juges sont candidats à la présidence… ''


Ces trois juges ont été inscrits par l’opposition et des organisations de la société civile sur une liste de personnages pressentis pour prendre les rênes de l’État en prévision d’une vacance présidentielle due à l’expiration le 7 février 2021 du mandat constitutionnel du Président Jovenel Moïse.


Le président s’est contenté d’évoquer l’article 136 de la constitution pour expliquer son opération punitive et, en se disant garant de la bonne marche des institutions publiques.

742 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.