LE PRÉSIDENT a nommé Léon Charles, nouveau commissaire de police.


Léon Charles revient à la tête des forces de l’ordre, poste qu’il avait quitté il y a plus de 15 ans, après le départ de Jean-Bertrand Aristide, pour devenir membre du corps diplomatique d’Haïti. Il représentait Haïti au sein de l’OEA, l’Organisation des Etats des Amériques.


Le 16 novembre, 2020, il a repris les commandes de la police Nationale d’Haïti ( PNH )

Le premier ministre d’Haïti, Joseph Jouthe préside la cérémonie de la prise des fonctions de Léon Charles, nouveau directeur général de la Police Nationale.

Deux jours plus tard, le 18 novembre, 2020, à Port au Prince, Il a dirigé les opérations de sécurité sur le terrain. Organisées par l’opposition haïtienne le jour du 217e anniversaire de la Bataille de Vertière, des manifestations ont eu lieu partout dans le pays.

Son prédécesseur, Rameau Normil, n’a tenu que 15 mois en poste, incapable de stopper la criminalité et la prolifération de l’activité des gangs.

La législation prévoit que le directeur général de la police soit issu des rangs supérieurs des officiers en activité, ce qui n'ést pas le cas de l’actuel DG .

Le président d’Haïti, Jovenel Moïse l’a nommé directement. Décision qui n'a pas encore été ratifiée par le parlement. Léon Charles doit faire face à une criminalité galopante.

Son premier dossier concerne Jimmy ‘’Barbecue’’ Cherizier, ancien policier reconverti en chef de gang et activement recherché depuis deux ans pour son rôle dans plusieurs massacres.

Le nouveau directeur général intérimaire doit également réorganiser la police et ramener un climat plus serein dans les différents services.

0 vue0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.