• Plidetwal Studio

Le fils d'Eric Jean-Baptiste n'a pas été victime de tentative d'enlèvement.

L’inspecteur Garry Desrosiers, porte-parole de la Police nationale d’Haïti, confirme que le véhicule à bord duquel se trouvait Olivier Jean-Baptiste, fils de l'ancien candidat à la présidence Eric Jean-Baptiste a été effectivement signalé par des agents de la police pour conduite à vive allure mais, en aucun cas, des individus en uniforme de police avaient tenté de le Kidnapper.


Le fils du propriétaire de « Père Eternel lotto Borlette’’ accompagné de trois autres personnes fuyait la police alors qu’il pilotait un véhicule avec une seule plaque d’immatriculation visible », explique l’inspecteur Desrosiers. Olivier Jean-Baptiste s’était donc refusé de s’arrêter, alors que des agents de police le lui avaient demandé, selon le porte-parole de l’institution policière.


C’est ainsi qu’il a poursuivi sa route tout en roulant à vive allure. Voyant cela, des gens de la population, en particulière des chauffeurs de moto-taxis ont cru à un acte d’enlèvement et ont donc pris en chasse le véhicule en question. De la commune de Carrefour à Thomassin en passant par les mornes, les occupants du pick-up avaient trouvé refuge au sous commissariat de Thomassin.


S’enfuir pourquoi ? La question que se demande plus d’un. Selon l’inspecteur Desrosiers, Olivier Jean-Baptiste a expliqué qu’il n’avait pas obtempéré face aux policiers, parce qu’il avait des doutes en ce qui les concerne.


Le fils de l’ancien candidat, Eric Jean-Baptiste met en avant le fait que selon les témoignages, la plupart des actes de kidnapping qui sont réalisés à Port-au-Prince seraient l’œuvre de personne habillées en uniforme de police.



2 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.