Le Covid-19, ce virus à ressemblance apocalyptique

Covid-19, ce virus à ressemblance apocalyptique

Le Covid-19 n’en finit plus de semer le chaos dans le monde. Ce virus mortel qui a été détecté fin décembre 2019 à Wuhan, ville chinoise ne fait que se propager dans le monde en infectant des gens mais aussi en tuant une bonne partie. Jusqu’à date, beaucoup de personnes ont été contaminées et tuées par ce nouveau monstre de la famille des Coronaviridae. Initialement nommé 2019-nCoV. Ce virus porte désormais le nom de SARS-CoV-2. La maladie associée à ce virus est le COVID-19. Il est sans pitié. Il attaque les enfants, jeunes et adultes. Le virus provoque une maladie respiratoire avec des symptômes comme la grippe, la toux, la fièvre et, dans les cas les plus sévères, une pneumonie. Personne n’est à l’abri. Nombreux sont les scientifiques qui s’appliquent jour et nuit dans les laboratoires dans l’espoir de trouver une solution. Pendant ce temps-là, le virus poursuit son chemin. C’est maintenant L’Europe et l’Amérique du Nord qui en subissent les assauts. Des pays comme l’Italie, la France, L’Espagne, la Belgique comptabilisent les infectés (es) par des dizaines et centaines dans certaines régions, sans oublier que bon nombre de cas ont été recensés aux USA, le Canada et d’autres pays du globe. Beaucoup d’activités culturelles et sportives sont annulés dans le monde pour réduire la propagation du virus.



Le covid-19 est sérieux, personne ne doit prendre à la légère une telle menace. Les autorités sanitaires de différents pays donnent les consignes sanitaires à respecter pour faire face à cette épidémie. Les écoles, universités et entreprises sont fermées dans plusieurs pays qui ont déjà été touchés par le virus. La sensibilisation est le meilleur moyen jusqu’à date à adopter pour éviter qu’un maximum de gens ne soient pas infectés. Des pays vulnérables en matière sanitaire comme Haïti et autres doivent développer à tout prix une ferme et bonne campagne de communication pour arriver à sensibiliser le plus de gens que possible. Une telle mesure pourra éviter qu’un grand nombre de gens soient contaminés par cette épidémie devenue pandémie. La distanciation sociale, limiter ses déplacements, se laver les mains avec du savon régulièrement, s’administrer de la vitamine C, le port d’un masque et éviter de faire les bises réduiraient le risque de contamination en attendant qu’un vaccin soit trouvé pour chasser le virus. Le covid-19, c’est du sérieux. La précaution est de mise face à une telle menace.


Zacharie JEAN MARIE

563 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.