La République Dominicaine renforce ses frontières avec Haiti pendant ces moments de troubles.

Dans le but d’empêcher une possible ruée illégale des haitiens sur le territoire voisin dû à l’instabilité socio-politique et économique qui sévissent en Haiti, le Commandant de l’armée dominicaine, le Général de division Julio Ernesto Florián Pérez sur ordre du Lieutenant-général Luciano Díaz Morfa, a déployé lundi un imposant dispositif militaire comprenant des chars B150, des véhicules d'assaut à chenilles et d’autres équipements technologiques sophistiqués.


Se rappelant que depuis vendredi 5 février, des avions d’observation super Tucanos surveille la frontière, Le haut commandement militaire a assuré que la frontière dominicaine est maintenant entièrement renforcée et la souveraineté du territoire dominicain assurée, en précisant qu’il y avait eux une augmentation significative des troupes, notamment 2,400 soldats des chasseurs de Constanza et de l'opération Bayahonda qui sont stationnés à la frontière.


De plus, plusieurs centaines de soldats de différentes unités spécialisés ont rejoint les quelques 10,000 soldats déjà stationnés tout le long de la frontière vise à faire face face à toute éventualité de flux massif d’haïtiens fuyant leur pays pour chercher refuge en République Dominicaine ou encore en cas d’émeutes ou pire d’une guerre civile parmis les scénarios pris en considération.


Le Ministre de la Défense Diaz Morfa est soulagé que jusqu’à présent tout est calme au niveau des frontières :« Dieu merci, tout est normal, il n'y a pas eu de problèmes à la frontière, mais nous maintenons toutes les mesures en place ».

0 vue0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.