La FIFA suspend Yves Jean-Bart dit Dadou pour 90 jours


L’instance suprême du Foot-ball mondial se basant sur les articles 84 et 85 de son code d’éthique suspend Yves Jean-Bart, Président de la Fédération haïtienne de football de toutes les activités en rapport avec le Foot-ball tant local qu’international pour une durée de 90 jours, en attendant les résultats de l’investigation.

Le journaliste français Romain Molina, l’un des investigateurs de l’enquête qui a été publiée dans le très réputé média britannique «The Guardian », a vite réagi sur les réseaux sociaux: “Dadou Jean-Bart a été officiellement suspendu par la FIFA de toutes activités footballistiques! C’est une première étape dans cette lutte… Keep the faith

Les enquêtes des journalistes, d’organismes de défense des droits humains et de la justice haïtienne ont motivé cette sanction infligée à l’homme fort de ces 20 dernières années du Foot-ball haïtien.

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe. Mr Jean Bart est accusé de viols sur mineures au sein de la sélection féminine haïtienne de football. L’information a été vite relayée par plusieurs médias internationaux, et a secoué le monde footballistique haïtien. Nombreux sont les internautes et journalistes haïtiens qui ont vite réagi sur les réseaux sociaux. Certaines personnes ont pris partie pour le président de la FHF , d’autres ont été moins clémentes en insultant l’homme fort du football haïtien , lui reprochant d’avoir abusé les filles au sein de la sélection.

Pour le moment, l’affaire est entre les mains de la justice haïtienne . Reste à savoir si le président de la FHF est coupable ou non.

Précisons toutefois que ces allégations ont été portées contre Yves Jean-Bart par des joueuses présumées victimes dans le journal britannique “The Guardian”. Un journal britannique très réputé dans le monde entier. Affaire à suivre......

Zacharie Jean Marie

3 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.