La Banque Mondiale lance un programme pour aider des pays en voie de développement


WASHINGTON - 2 avril 2020 - Le Conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé une subvention de 20 millions de dollars américains pour le projet d'intervention COVID-19 en Haïti. Ce projet vise à répondre à la menace posée par COVID-19 par des tests et des traitements améliorés en Haïti.

«La pandémie de COVID-19 (coronavirus), qui évolue rapidement, nécessite une action urgente pour prévenir les épidémies et sauver des vies en Haïti», a déclaré Anabela Abreu, directrice nationale de la Banque mondiale pour Haïti. «La Banque mondiale travaille en partenariat avec le gouvernement haïtien et la communauté des donateurs pour répondre efficacement à la menace posée par COVID-19 en préparant le système médical du pays à diagnostiquer et traiter cette infection.»

Haïti fait face à des risques importants liés à la pandémie de COVID-19. Depuis que les premiers cas ont été officiellement confirmés, le risque de transmission locale a augmenté et un état d'urgence a été déclaré le 20 mars. Des mesures de riposte vigoureuses seront essentielles pour réduire la propagation du virus, sinon le potentiel de le nombre de cas de COVID-19 en Haïti devrait augmenter de manière significative.

Le nouveau projet de réponse à Haïti COVID-19 vise à limiter la transmission de COVID-19 en Haïti par la détection, le contrôle des infections dans les établissements de santé et l'accès aux meilleurs soins possibles pour les personnes qui tombent malades. Cela comprend l'amélioration des tests, la réduction de la propagation grâce à la recherche des contacts des cas confirmés et la fourniture des équipements de laboratoire et de protection nécessaires au personnel de santé pour garantir la qualité des soins à mesure que la pression sur le système médical augmente. Le projet soutiendra également des activités de communication pour aider les membres de la communauté à comprendre ce qu'ils peuvent faire pour prévenir la propagation et lutter contre la désinformation. Le projet soutient le plan de préparation et d'intervention COVID-19 élaboré par le ministère de la Santé.

Le financement de ce projet est une subvention de l'Association internationale de développement, dans le cadre du nouveau financement accéléré approuvé par le GBM le 3 mars 2020 pour aider les pays du monde entier à faire face à cette pandémie.

A noter que dans le même esprit, à la suite d'une demande du gouvernement de la République dominicaine, la Banque mondiale a débloqué 150 millions de dollars pour soutenir les efforts du pays pour mettre en œuvre des mesures d'urgence pour contenir la propagation du COVID-19 (coronavirus) et gérer l'impact de la pandémie.

Réponse de COVID-19 du Groupe de la Banque mondiale

Le Groupe de la Banque mondiale met en place un programme accéléré de 14 milliards de dollars pour renforcer la réponse COVID-19 dans les pays en développement et raccourcir le délai de relance. La réponse immédiate comprend le financement, des conseils politiques et une assistance technique pour aider les pays à faire face aux impacts sanitaires et économiques de la pandémie. La SFI fournit un financement de 8 milliards de dollars pour aider les entreprises privées touchées par la pandémie et préserver les emplois. La BIRD et l'IDA mettent à disposition un montant initial de 6 milliards de dollars pour la réponse sanitaire. Les pays ayant besoin d'un soutien plus large, le Groupe de la Banque mondiale déploiera jusqu'à 160 milliards de dollars sur 15 mois pour protéger les pauvres et les vulnérables, soutenir les entreprises et soutenir la reprise économique.

(Source Banque Mondiale)

12 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.