• Plidetwal Studio

L’autoproclamé DG de la PNH, Jimmy BBQ de G9, annonce un massacre en Haïti pour le 17 octobre.


L’ancien policier Jimmy Cherisier, renvoyé de la PNH pour mauvais comportement, a franchi le Rubicon en menaçant directement l’opposition haïtienne de représailles si celle-ci persiste à descendre dans la rue samedi pour dénoncer l’insécurité et les dernier actes d’assassinat perpétrés dans le pays, notamment le meurtre brutal du bâtonnier Monferrier Dorval, en septembre dernier.


« Le samedi qui vient, la journée du 17 octobre doit être vécue sans crainte », a déclaré Jimmy BBQ menaçant de passer à l’action si « un des membres du gang G9 se trouve menacé« . L’ex-policier a fait directement allusion aux mobilisations générales lancées par l’opposition haïtienne pour exiger le départ de Jovenel Moise.


Cherisier devenu de plus en plus arrogant après avoir bénéficié de l’appui indirect de l’ONU, et du silence inquiétant de la presse internationale, et des grandes organisations étrangères de défense des droits humains, n’a pas caché son plan macabre de réduire au silence les opposants au pouvoir. « G9 an fanmi e alye, manyen yonn manyen tout » a prévenu BBQ.


L’autoproclamé chef de la police d’Haïti et le commandant en chef des FAd’H, jouissant du règne de l’impunité sous le régime de Jovenel Moise, a averti qu’il va sévir samedi contre les manifestants « sa yo pran se pa yo« .


Sources: rezonodwes

31 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.