L’administration Moïse-Jouthe se mêle du duel opposant les maisons de transfert et les bénéficiaires



Nombreuses sont les personnes qui n’arrêtent pas de se plaindre par rapport au fonctionnement des maisons de transfert qui refusent de payer en dollars les fonds destinés à ces dernières en provenance de l’étranger et de pratiquer les taux de change indiqués par la Banque de la République D’Haïti (BRH).


Dans le but de régulariser cette situation, l’administration Moïse /Jouthe a modifié le décret du 6 juillet 1989 relatif au fonctionnement des maisons de transfert.


Par ce nouveau décret portant la signature du Président de la République, du Premier ministre et des membres du gouvernement, il est fait obligation aux maisons de transfert de verser aux bénéficiaires leurs fonds dans la forme, la monnaie et les taux indiqués par la Banque de la République D’Haïti( BRH), tel que prévu par l’article 2 de ces nouvelles dispositions.


Toujours dans la même veine, l’administration Moïse/Jouthe prévoit de sanctionner les maisons  de transfert qui refusent de mettre en application les nouveaux règlements. Une amende de 3% de leur fonds à la Banque Centrale est prévue. La sanction peut même amener au retrait de l’autorisation de fonctionnement de la compagnie fautive.


Espérons que ces nouvelles dispositions adoptées par le pouvoir en place arriveront à contraindre les maisons de transfert de verser aux bénéficiaires leurs transferts dans la forme, la monnaie et les taux indiqués par la BRH.


Zacharie JEAN MARIE

661 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.