Kesnel DORLEAN, un long chemin vers la gloire

Kesnel DORLEAN est né le 3 février 1989 à Pétion-Ville, une commune du Département de l’Ouest, Haïti, d’une famille très modeste.


Fils de Marie Louis et de Jean André DORLEAN, il a grandi et passé son enfance dans une petite localité appelée Dumay dans la commune de Croix des Bouquets, toujours dans le département de l’Ouest.


Il a fait ses études classiques au Lycée National de Dumay et plus tard des études inachevées en comptabilité à Unasmoh .


Le Socialiste


Kesnel a toujours été actif dans le social. Bénéficiaire d’un parrainage de Plan Haïti , une organisation œuvrant dans le social .

Il a suivi plusieurs formations sur le Droit des enfants, sur le leadership, création et gestion de projet mais aussi une formation sur la résolution des conflits grâce à Plan HAÏTI.

Très jeune, il s’est adonné dans le domaine social d’ailleurs, il en fait toujours partie.


Le Travail


Amoureux de travail, Kesnel commence dans ce secteur en dispensant des cours à l’école classique et à Plan Haïti comme bénévolat. En 2010, après le séisme qui avait fait plus de 300000 morts en Haïti, il a trouvé un petit boulot à Cash For Work, un programme que le gouvernement de l’époque avait mis sur pied pour le nettoyage des quartiers qui ont été sévèrement touchés par le séisme meurtrier.


Ensuite, il s’est dirigé vers le transport public en achetant une motocyclette pour transporter des gens d’une destination à une autre. On appelle ça taxi-moto, un phénomène très en vogue en Haïti depuis quelques années. Il avait pris cette initiative dans l’unique but de gagner un peu d’argent pour subvenir à ses besoins financiers.


Entrepreneuriat


Kesnel a débuté dans ce domaine en mettant sur pied un petit business de sucreries avec les 300 gourdes qu’il a gagnées après la vente des roches en provenance de la rivière grise. C’était pas facile pour le jeune garçon qu’il était , mais le courage et la détermination étaient au rendez-vous. Ce fût une grande expérience pour celui qui allait construire quelques mois plus tard une maisonnette grâce aux gains de ses différents business.


Le voyage au Brésil


On est en décembre 2013, en pleine période des fêtes de fin d’année, Kesnel a pris la difficile décision d’émigrer vers ce pays lusophone de l’Amérique du Sud. Une décision prise de concert avec un frère.

Le voyage n’a pas été facile. Un long périple pour arriver dans le pays du Roi Pelé en passant par l’Équateur et le Pérou sans oublier les longues semaines passées dans des camps de réfugiés. Les mauvaises conditions d’hygiènes dans les camps de réfugiés et la ration alimentaire laissaient à désirer. Une situation difficile pour Kesnel qui avait finalement atteint le Brésil en février 2014 après avoir laissé Haïti le 27 décembre 2013.


La vie au Brésil et la période d’adaptation


Après avoir fait ce long périple et passé des semaines difficiles dans des camps de réfugiés, il a commencé à s’adapter de façon timide à la vie brésilienne.


Engagé dans une compagnie alimentaire, Kesnel a commencé avec son premier boulot en terre étrangère. Sans argent pour débuter cette nouvelle vie au Brésil, il devait se conformer à la situation. Timidement, il s’est adapté à cette nouvelle vie.


Changement d’horizon


Quelques mois plus tard, Kesnel a pris la décision d’évoluer en déménageant dans une ville plus standardisée. Une fois installé dans la nouvelle ville, il s’est inscrit dans une école professionnelle pour étudier l’assistance administrative. Parallèlement, il a aussi appris à conduire des voitures.


Une vision magistrale


Après l’installation et l’adaptation dans la nouvelle ville, il a vite remarqué qu’il y avait un gros problème pour les différents autres haïtiens qui y vivaient aussi. Beaucoup d’entre-eux étaient en difficulté pour effectuer un transfert d’argent vers leurs familles en Haïti. Ils ont dû parcourir plusieurs kilomètres pour faire cela. Kesnel a eu l’idée géniale de commencer avec un nouveau projet. Il a créé une boîte de multi-services en mettant à disposition de ses compatriotes plusieurs structures dont des services pour effectuer des transferts d’argent vers Haïti et aussi passer des appels téléphoniques. Cette boite appelée « Five stars multi-services » allait devenir plus tard « Five Stars Turismo » , une agence de voyage dont une annexe est implantée en Haïti.


De statut de réfugié à statut d’Entrepreneur


Kesnel a pris des décisions importantes qui ont changé complètement sa vie ainsi que celle de sa famille.

Après avoir créer cette agence de voyage, il a pensé à faire autres choses plus rentables.

Five Stars Turismo lui a poussé à créer d’autres business dont « Kesso Store »


Kesso store a été, dans un premier temps , un store en ligne spécialisé dans la vente de produits vestimentaires avec des logos haïtiens. Ensuite, Kesnel a eu l’idée de donner un local à Kesso Store pour les haïtiens et brésiliens qui voulaient acheter des vêtements et autres accessoires sans passer par le store en ligne. Kesso Store est coiffé par Fresco Express. A l’heure actuelle, Kesso store compte environ 30 collaborateurs à travers le monde.


Kesnel l’influenceur


Pour celui qui a eu une enfance difficile, ça n’a pas été facile pour Kesnel d’arriver là où il se trouve aujourd’hui. Pour partager ses expériences et prouesses avec le public haïtien, il s’est abonné avec plusieurs réseaux sociaux en créant des pages publiques pour faciliter l’échange avec le public . Facebook, Twitter, YouTube , Instagram et TikTok ont chacun une page de Kesnel DORLEAN.


Il partage plusieurs contenus édifiants mais aussi informatifs avec le public qui le suit . De jour en jour, de semaine en semaine, ses différentes pages sur les réseaux sociaux sont suivies par des centaines de personnes voire même par des milliers de gens.


Il s’est bâti une réputation titanesque sur les réseaux sociaux. Nombreux sont les jeunes, les adultes qui le suivent. Ses expériences et ses réussites sont toutes fascinantes.


Il a même reçu récemment la plaque d’argent de YouTube destinée à une personnalité publique ayant plus de 100000 followers sur le réseau social avec un grand Y.


Sur Facebook, c’est plus de 163 799 followers sans oublier Instagram et Twitter. Ces chiffres prouvent que Kesnel est quelqu’un de très influent sur les réseaux sociaux.


Safenews


Kesnel a aussi créé Safenews une agence de presse en ligne pour informer et former les gens surtout dans le contexte actuel de la pandémie de Covid-19. Cette agence à plusieurs journalistes à son actif, principalement des jeunes, qui travaillent en toute professionnalisme pour tenir informer la population de l’évolution de la pandémie dans le monde. Ces journalistes recueillent les infos, ils les vérifient ensuite ils les diffusent sur les différentes pages de Safenews. Cette agence travaille rigoureusement pour le bien-être de la presse en général.


Koze Sikre


C’est aussi lui l’instigateur et la tête pensante de Koze Sikre. Cette plateforme créée pour le divertissement des internautes avec des contenus instructifs, rigolos mais aussi riche en variétés.



Il est un rude travailleur qui a su allié courage , volonté et créativité pour arriver à ce stade là. Kesnel n’a aucun diplôme universitaire pourtant, il a réalisé des choses exceptionnelles dans sa vie tout en restant humble et déterminé.


Marié et père de deux (2) enfants, il croit fermement dans la famille. C’est un père dévoué qui travaille chaque jour pour le bien-être de sa famille. Il s’est donné le devoir de travailler chaque jour pour permettre à ses enfants de mieux vivre afin de ne pas connaître la misère qu’il a connue lui-même lors de son enfance.


Kesnel DORLEAN, l’homme à suivre


De simple citoyen lambda en Haïti en Entrepreneur certifié au Brésil, il est devenu un homme d’affaires, un personnage public important mais aussi fascinant grâce à ses réalisations.


De Fives stars multi-services à Kesso Store tout en prenant en compte Kespwomo, Kes Studio , Koze Sikre, Safenews, Fives stars Turismo, Fresco Express, ce sont toutes ces entreprises-là qui portent la marque fabrique de Kesnel DORLEAN, l’entrepreneur, l’influenceur . Un modèle rare. Un homme à suivre pour ses prouesses mais aussi pour ses réussites et ses créativités.

1,291 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.