Jovenel Moïse pointe du doigt l'opposition politique qu'il accuse d'être les auteurs du kidnapping

Dans un Live Facebook ce lundi 1er février 2021, le président Jovenel Moïse accuse ses opposants d'être les auteurs du kidnapping.


Dans son discours, le locataire du palais national tient à accuser l'opposition politique également de protéger le statu quo en planifiant la résistance face aux changements de système. Jovenel Moïse avance que cette résistance se traduit soit par le pays-lock, par la violence verbale ou physique et par le kidnapping.


Plus loin, le président Jovenel Moïse rappelle à qui veut l'entendre que son mandat prend fin le 7 février 2022. Pour "Nèg Bannann nan", la date du 7 février 2021 n'est pas dans son agenda et il ne partira pas le 7 février prochain comme vouloir ses opposants qui signent et persistent que le mandat constitutionnel de Jovenel Moïse arrive à terme le 7 février 2021.


Lors de son allocution présidentielle du 1er février 2021, le Chef de l'État entend épingler les auteurs intellectuels du kidnapping et ce dernier dit vouloir combattre à tout prix les actes de kidnapping qui ne cessent d'augmenter en Haïti ces derniers jours.


Jacky Médé Fontaine

Safe News Haïti

3 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.