Haïti : L'opposition anti-Jovenel Moïse manifeste le 31 janvier 2021


Une (1) nouvelle journée de manifestation prévue pour 31 janvier 2021 en Haïti. L'opposition politique a annoncé une nouvelle journée de mobilisation dans tout le pays et a invité la population à descendre dans les rues ce dimanche 31 janvier pour forcer le président Jovenel Moïse à respecter la date du 7 février 2021 correspondant à la fin de son mandat constitutionnel, selon les propos des dirigeants de l'opposition dans les médias locaux.


En effet, la manifestation du 31 janvier aura plusieurs points de rassemblement dont Champ-de-Mars, Carrefour de l'Aéroport surnommé Carrefour Résistance, entre autres, et la destination sera devant le palais national, a informé l'ancien sénateur Jean-Charles Moïse sur les ondes de la Radio Caraïbes. Plus loin, l'opposant farouche au régime Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK), Jean-Charles Moïse a encouragé les membres de la population à travers tout le pays à investir le macadam en nombre imposant pour contraindre le Chef de l'État à quitter le palais, à l'échéance du mandat.


De leur côté, les opposants au pouvoir en place ont affirmé que toutes les dispositions sont déjà prises pour la pleine réussite de la journée de mobilisation prévues pour ce dimanche 31 janvier dans tout le pays. Ils ont profité pour lancer une mise en garde aux policiers qui se préparent à commettre des violences.


L'opposition politique haïtienne a invité la population à descendre dans la rue en grand nombre pour envoyer, dit-elle, un signal clair à l'international. Notons que la manifestation du 31 janvier, à Port-au-Prince, aura le palais national comme lieu d'arrivée.


Le 7 février approche, certains se demandent est-ce que Jovenel Moïse partira ou partira pas !


Jacky Médé Fontaine

http://safenewshaiti.com

4 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.