Haïti : Des organisations annoncent une marche pacifique pour le dimanche 28 février 2021


Des organisations de droits humains, de la société civile, du secteur religieux ainsi que des personnalités ont invité la population haïtienne à descendre dans les rues ce dimanche 28 février 2021 à Port-au-Prince et à travers tout le pays pour dire << NON >> à la dictature et s'insurger contre la hausse du phénomène de l'insécurité qui sévit en Haïti durant plusieurs mois, selon les informations relayées dans les médias haïtiens.


Par ailleurs, la Fédération des Barreaux d'Haïti (FBH) a invité tous les avocats qui le désirent à participer à la marche pacifique du dimanche 28 février 2021, initiée par la société civile dont là communauté protestante, pour une grande première, contre le kidnapping, l'insécurité et le retour de la dictature en Haïti.


La FBH a précisé que ce sera aussi l'occasion de continuer à réclamer justice pour Me Dorval, Grégory Saint Hilaire, Évelyne Sincère , les habitants victimes du massacre de La saline, de Bel-Air et ceux d'autres localités du pays, emportés par la machine infernale de l'impunité.


Cette marche sera organisée sur tout le territoire national avec la participation massive des avocats de la République, a fait savoir la Fédération des Barreaux d'Haïti.


<< Notre devoir citoyen nous interpelle tous à dire Non au kidnapping, l'insécurité, l'impunité et le retour à la dictature >>, a déclaré la FBH.


Les dimanches 14 et 21 février 2021 étaient pour l'opposition politique haitienne une démonstration de force où plusieurs milliers de personnes avaient foulé le macadam à Port-au-Prince contre un retour à la dictature et exigé le respect de la Constitution car le mandat de Jovenel Moïse est arrivé à terme le 7 février 2021.


Jacky Médé Fontaine

SAFE NEWS HAITI

2 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.