Fantômes 509 a mis en effervescence la capitale


Les policiers de fantômes 509 ont investi les rues pour une ènième fois avant hier mercredi tout en semant beaucoup de pagailles.


Sans rien annoncer , les policiers protestataires ont fait une sortie surprise tout en saccageant presque tout durant leur passage. Plusieurs véhicules appartenant à l’Etat haïtien ont été incendiés à Delmas 47 et à Delmas 75 .


Des barricades ont été mis en croix sur la chaussée entravant du coup la circulation automobile à Delmas. Des véhicules ont été utilisés pour faire des barricades à Delmas et aussi à Pétion-Ville .


Des écoliers , des marchands ambulants, des simples citoyens paisibles ont dû courir dans l’unique but de regagner leur maison ou se réfugier dans un endroit sur pour fuir la terreur imposée par ces policiers dits protestataires.


Les locaux du FAES ont été attaqués par ces derniers à Delmas 75. Avant de mettre feu dans plusieurs véhicules, ils ont demandé aux employés de laisser les locaux . C’était la peur totale pour ces employés.


Le bilan partiel des dégâts font état d’une demi-douzaine de véhicules affectés au service de l’État incendiés par les policiers. À Bourdon, le bureau de l’Office national d’Identification, attaqué dimanche dernier, a été incendié. Et d’autres mobiliers ont été endommagés par les ‘’Fantômes 509’’.


Les policiers protestataires ne comptent pas abandonner leur mouvement. Ils annoncent la couleur avec d’autres sorties plus violentes.


La précaution est mise en ces temps troubles dans le pays.


Zacharie Jean Marie

11 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.