• Plidetwal Studio

Etats-Unis : de retour à la Maison Blanche, Donald Trump retire son masque et appelle les Américains

Une clameur a accompagné sa sortie. L'hélicoptère Marine One ramenant Donald Trump à la Maison Blanche après trois nuits d'hospitalisation pour traiter son infection au Covid-19 a décollé dans la soirée du lundi 5 octobre sous les vivats des partisans du président américain, qui n'ont pas hésité à scander son nom.


Encore malade du coronavirus, le président américain a retiré son masque dès son retour à la Maison Blanche, puis il a appelé les Américains à "sortir" avec prudence, après avoir promis de reprendre bientôt sa campagne électorale. Dans une mise en scène savamment orchestrée, le chef d'Etat est descendu de l'hélicoptère qui l'a amené du Centre médical militaire Walter Reed, a traversé la pelouse en saluant les caméras qui l'attendaient avant de grimper les marches vers le balcon de sa résidence.


Là, l'air malgré tout crispé, il a ajusté sa veste, retiré son masque et levé les pouces. Un geste de défi pour un dirigeant qui, pendant des mois, a affiché son dédain envers ceux qui se couvrent le visage pour se protéger du Covid-19. Signe de l'importance que Donald Trump a voulu donner à ce moment, alors que la campagne électorale a été bouleversée par sa maladie et qu'il est à la traîne dans les sondages, son compte Twitter a publié deux vidéos, dont l'une, quasi hollywoodienne, montre son arrivée à la Maison Blanche sur fond de musique grandiloquente.


"Ne le laissez pas vous dominer. N'en ayez pas peur, vous allez le battre, nous avons les meilleurs équipements médicaux", a déclaré le président américain à propos du Covid-19. "Sortez, soyez prudents", a même exhorté celui qui est accusé d'avoir minimisé la pandémie et dont la gestion est critiquée de toutes parts.

"Nous allons reprendre le travail", "en tant que leader, j'ai dû le faire, je savais qu'il y avait un danger, mais je devais le faire. J'étais en première ligne", a-t-il dit dans la seconde vidéo. "Et maintenant je vais mieux, je suis peut-être même immunisé, je ne sais pas", a-t-il ajouté.


Pour autant, l'équipe médicale a bien souligné qu'une sortie de l'hôpital n'était pas synonyme d'un retour à la normale. Sean Conley, médecin du président, a précisé qu'il ne serait pas totalement soulagé avant une semaine et que Donald Trump ne pourrait pas retourner sur le terrain avant de ne plus être contagieux .

13 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.