• Plidetwal Studio

En Haïti, les journalistes marchent pour dénoncer les brutalités policières

Ils étaient plusieurs centaines de journalistes qui ont foulé le macadam le jeudi 28 janvier 2021 à Port-au-Prince pour cracher leur colère contre des policiers qui brutalisent des travailleurs de la presse dans l'exercice de leur métier, a appris l'agence de presse en ligne http://safenewshaiti.com .


Des journalistes ont tenu des pancartes tout le long de la marche et étaient vêtus de t-shirts et plein d'autres choses servant à porter des messages clairs quant aux brutalités policières dont sont victimes bon nombre de travailleurs de la presse ces derniers jours dans l'exercice de leur métier de journaliste.


Les journalistes haïtiens qui ont protesté contre les brutalités policières ont parcouru plusieurs endroits dont Bourdon pour y arriver devant les locaux de l'Office du Protecteur du Citoyen (OPC) et également devant le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) à l'Avenue Charles Summer, pour dénoncer les brutalités policières et exprimer leur mécontentement face à des agents de l'ordre qui agissent et parlent de manière brutale envers les journalistes.


Non à la brutalité policière envers les journalistes, tel est le principal slogan de cette marche organisée sous l'initiative des Collectifs des Médias en Ligne (CMEL). La marche avait comme lieu de rassemblement Place Nègre Marron au Champ-de-Mars, à Port-au-Prince, la capitale de la République d'Haïti.


Jacky Médé Fontaine

http://safenewshaiti.com

4 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.