Education/Relance des activités scolaires


Le ministre CADET fait le point sur la relance des activités scolaires


Dates clés, protocole sanitaire, consignes pédagogiques, ce sont les trois éléments principaux qui ont constitué l’essentiel de la Conférence de presse donnée ce lundi par le titulaire du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor CADET, autour de la reprise des activités scolaires annoncée pour le lundi 10 août 2020.


Organisée au Centre d’informations permanentes sur le coronavirus (CIPC), cette rencontre avec la presse a permis au ministre CADET de faire le point sur les actions programmées par le MENFP en vue de boucler l’année académique 2019-2020.


Ainsi, suivant le calendrier établi par le ministère, la reprise des activités scolaires se fera uniquement pour les élèves attendus aux examens d’Etat de 9ème année fondamentale et de terminale (Secondaire 4 et philo), le lundi 10 août prochain. Les autres classes reprennent une semaine après, le 17 août 2020. La fin des cours pour l’année académique est programmée pour le 9 octobre 2020.


Les examens officiels se dérouleront au cours de la période allant du 12 octobre au 22 octobre 2020 dans l’ordre suivant :


• Examens de 9ème AF, des Ecoles normales d’instituteurs (ENI) et des Centres d’éducation familiale (CEF) : 12 au 14 octobre 2020


• Examens de fin d’études secondaires : 19 au 22 octobre 2020


Ne pas pénaliser les élèves


Mais attention, les centres préscolaires ne sont pas concernés par ces dispositions ainsi que les établissements scolaires pour les niveaux fondamental et secondaire qui ont pu boucler en ligne leur cursus académique avec l’ensemble de leurs élèves. Exceptionnellement, ces écoles seront autorisées à redémarrer leurs cours pour la nouvelle année académique, dès septembre prochain.


Le ministre CADET invite cependant les parents de la 3ème année dans les centres préscolaires à contacter les directions de ces établissements afin d’assurer les modalités de suivi pour le passage à l’autre niveau de leurs enfants.


Le numéro Un du MENFP invite aussi les écoles qui ont travaillé en ligne et qui n’ont pas pu toucher tous leurs élèves en raison de certaines contraintes à prendre les dispositions en vue d’ouvrir aussi leurs portes. Il s’agira d’encadrer les élèves qui ont eu des manquements, selon lui. Car, il faut éviter de pénaliser les élèves qui ont eu des problèmes pour la poursuite des activités d’apprentissages à distance.


Le ministre recommande également que des cours de rattrapage soient organisés à l’intention des élèves se rendant aux examens d’Etat afin de donner plus d’opportunités pour la réussite de ces élèves.


L’année académique 2020-2021 débutera officiellement le 9 novembre prochain, a indiqué le ministre CADET qui en a profité pour rendre hommage aux membres des deux groupes de travail sur la relance des activités scolaires, constitués d’acteurs et de partenaires éducatifs de divers horizons, qui ont fourni de précieux conseils au MENFP.


Le ministre CADET a, par ailleurs, salué et remercié le Président de la République et le Premier ministre pour leur support à l’éducation, notamment par la subvention accordée aux écoles et aux universités privées et les fonds mis dans le budget en vigueur qui va permettre à des milliers d’enseignants nommés de recevoir enfin leur premier chèque, au cours de ce mois de juillet.


C’est un effort colossal de l’Etat, malgré les difficultés économiques actuelles, qu’il faut applaudir, a-t-il estimé.


Un protocole sanitaire à suivre


Annonçant d’autres mesures pour la reprise des activités scolaires, le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle évoque le protocole sanitaire que les écoles devront respecter en vue d’éviter la propagation du coronavirus.


Il va falloir vivre avec la maladie, selon lui, mais on peut atténuer les effets en continuant à appliquer les gestes barrières, de l’entrée jusqu’à la sortie de l’école. Le lavage des mains et le port du masque seront obligatoires au sein des établissements scolaires. Tout comme le respect de la distanciation physique d’au moins 1 m à l’intérieur de l’école, ce, afin de protéger nos élèves et les personnels enseignant et administratif.


Concernant les salles pléthoriques qu’il va falloir gérer notamment dans les lycées, le ministre CADET préconise une rotation dans le fonctionnement des écoles publiques ou non publiques concernées avec des périodes de travail de trois à quatre jours en incluant les jours de week-end, en alternant des groupes restreints permettant de respecter la distanciation physique.


Reprenant ses propos chers et habituels, le ministre rappelle que l’école, c’est l’affaire de tout le monde, de tous les acteurs et partenaires. Il est important, en ce sens, que tout un chacun s’implique pour la réussite de ce pari du retour à l’école afin de boucler l’année académique pour le bien de nos enfants.

Bureau de communication/MENFP

93 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.