• Plidetwal Studio

Dimanche 7 Mars 2021 : La population est invitée à marcher contre l'insécurité et la dictature



Le secteur de la santé et les autres secteurs de la vie nationale demandent à la population haïtienne de descendre dans les rues à Port-au-Prince et dans les villes de province contre la hausse du phénomène de l'insécurité dans le pays et un retour de la << dictature >> ce dimanche 7 mars 2021. Cette marche pacifique contre le kidnapping prévue pour ce dimanche 7 mars 2021 à Port-au-Prince sera notamment l'occasion pour dénoncer les velléités de nouvelle dictature qu'a, selon eux, le pouvoir en place en Haïti, et l'appui de la communauté internationale au président Jovenel Moïse dont son mandat est arrivé à terme le 7 février dernier.


En effet, les protestataires sont invités à fouler le macadam à Port-au-Prince, ce dimanche 7 mars, en vue de cracher leur ras-le-bol face à l'augmentation grandissante du phénomène de l'insécurité en Haïti et d'exiger le départ de Jovenel Moïse dont le mandat est arrivé à terme le 7 février 2021.


Voici le parcours retenu pour cette marche pacifique : l'Hôpital Général, Rue Saint-Honoré, Rue Capois, Chemin des Dalles, Avenue John Brown, Nazon, Carrefour de l'Aéroport communément appelé 'Kafou Rezistans', Autoroute de Delmas, Delmas 60, Bourdon, Rue Dalancourt, Place Canapé-Vert.


Notons que plusieurs centaines milliers de personnes ont marché pacifiquement contre la dictature le 28 février dernier dans les rues de Port-au-Prince. C'était une marée humaine à Port-au-Prince le dimanche 28 février 2021 qui ont manifesté contre l'insécurité et un retour de la << dictature >>. Les manifestants criaient << NON >> à la dictature et à l'insécurité généralisée qui sévit dans le pays depuis plusieurs mois. Une démonstration de force du Peuple Haïtien en date du 28 février 2021!


Jacky Médé Fontaine

SAFE NEWS HAITI

122 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.