Des regroupements d’organisations de la region des Caraïbes appellent à soutenir le peuple haitien

Plusieurs regroupements d’organisations interrégionales demandent à la communauté internationale de soutenir le peuple haïtien pour faire respecter la fin du mandat constitutionnel, le 7 février 2021, de Jovenel Moïse, dans une cprise de position transmise à l’agence en ligne AlterPresse


Le Mexicain Alejandro Moreno Cárdenas, président de la Conférence permanente des partis politiques d’Amérique latine et des Caraïbes (Copppal), a lancé un appel urgent à l’Organisation des Nations unies (Onu) et à l’Organisation des États américains (Oea) pour faire face à la crise politique en Haïti .


La Copppal a alerté : « Si Moïse s’accroche au pouvoir, Haïti entrera dans une spirale de violence incontrôlable, avec de terribles dommages pour la population qui, aujourd’hui, en plus de l’extrême pauvreté, fait face aux ravages de la pandémie et de l’insécurité »


Le Conseil latino-américain des sciences sociales et le Groupe de travail « Crise, réponses et alternatives dans la Grande Caraïbe » (Clasco), dans une déclaration rendue publique le mercredi 3 février 2021 : « Nous soutenons le peuple haïtien dans sa demande de transition politique, au lendemain du 7 février (2021), pour récupérer la démocratie, les institutions et mettre en place un gouvernement, qui travaille au bénéfice de l’ensemble de la société haïtienne ».


Source: alterpresse

8 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.