Des policiers montent la garde devant la cour de cassation pour empêcher la prestation de serment

Des partis de l'opposition ont nommé, dans la nuit du 7 au 8 février, un dirigeant de transition face au président contesté Jovenel Moïse, qu'ils accusent de vouloir prolonger illégalement son mandat.


L’une des plus anciennes figures de la Cour de Cassation, Joseph Mécène Jean-Louis, dans une vidéo qui fait le tour des réseaux sociaux, déclare "accepter le choix de l'opposition et de la société civile pour pouvoir servir son pays comme président provisoire de la transition".


Le nouveau président ayant récolté un soutien imposant de ses pairs au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), devra prêter serment comme nouveau Chef d’État pour faire droit aux lois de la République.


Cependant, sous ordres du gouvernement, des policiers se mobilisent en vue de faire échec à la cérémonie de prestation de serment.


A noter que l'ancien sénateur Youri Latortue a indiqué que cet intérim serait prévu pour une durée de 24 mois.

"La feuille de route est établie pour deux ans avec l'organisation d'une conférence nationale, l'élaboration d'une nouvelle constitution et la tenue des élections" a détaillé Youri Latortue.

1,945 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.