• Plidetwal Studio

Des pleurs et douleurs en raison du banditisme


Les bandits armés ne cessent de semer le deuil dans les familles haïtiennes.

Une femme ainsi que son nourrisson ont perdu la vie suite à une attaque perpétrée par des bandits armés à Papay dans la zone de Ganthier , lundi 3 août 2020.


Un minibus transportant des passagers qui assurait le trajet Croix-des-Bouquets, Mal-Passe a été attaqué par des hommes armés de Papay. Le bilan fait état de deux morts dont une femme et son bébé qu’elle emmenait à l’hôpital. Plusieurs autres blessés ont été conduits à l’hôpital pour recevoir des soins nécessaires suites à cette attaque de bandits armés.


La route nationale numéro 8 tout comme certaines autres zones du pays sont occupées par des individus armés qui sèment le deuil. Les forces de l’ordre sont impuissantes face aux assauts de ces malfrats. Ils ont fait plusieurs victimes déjà où mêmes les policiers ne sont pas exempts.


Face à l’impuissance de la Police Nationale d’Haïti, les gangs armés de Papay ne cessent de semer le deuil dans cette localité  et sont impliqués dans plusieurs cas d’assassinat et d’enlèvement entre autres. 


Rappelons que la zone de Papay est le fief du gang dénommé “400 mawozo” . Ce groupe de bandits de tout acabit ne cesse de semer la pagaille dans cette localité et les zones avoisinantes.


Zacharie Jean Marie

0 vue0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.