Des migrants haïtiens arrêtés à la frontière du Costa Rica



Environs 30 migrants haïtiens, avaient quitté un camps de rétention au Panama pour tenter de reprendre leur voyage vers les États-Unis, ont été arrêtés et détenus près de la frontière du Costa Rica, a indiqué le Service national des frontières (Senafront).

Les haïtiens qui faisaient partie d'un groupe de 639 étrangers, étaient restés bloqués au poste d'immigration de Los Planes Gualaca, à environ 100 kilomètres de la frontière costaricaine, après la fermeture de la frontière en raison de la pandémie de coronavirus Covid-19.

Jeudi soir, la police des frontières a indiqué dans un communiqué, que les haïtiens ont résisté à leurs arrestations en jetant des pierres et autres objets sur la police qui a dû utiliser

« la force nécessaire » pour les remettre aux autorités sanitaires et plus tard les conduire vers un camp de rétention (refuge) dans la province occidentale de Chiriquí.

Rappelons que plus de 2,500 migrants sont au Panama, originaires d’Afrique, d'Inde et d’Haïti, sont bloqués dans des camps à Chiriquí et Darién près de la Colombie, où il y a déjà eu plusieurs incidents dus au fait que la plupart hésitent à continuer dans le pays en raison des rumeurs persistantes qui circulent rapportant des violences et des mauvais traitements.


Source: HaïtiLibre

296 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.