Critiqué et poussé vers la sortie à Turin, Cristiano Ronaldo pourrait déposer ses valises en France



Selon la presse européenne, le Paris Saint-Germain a toujours été attentif quand il s'agit de Cristiano Ronaldo, et s'intéressait déjà au quintuple Ballon d'Or portugais quand il jouait toujours au Real Madrid. Et aujourd'hui, Paris n'aurait toujours pas fait une croix sur son rêve.


Critiqué et poussé vers la sortie à Turin après que la Juventus se soit à nouveau fait éliminer en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, Cristiano Ronaldo pourrait faire ses valises à la fin de la saison. Ses détracteurs n'ont pas hésité à conseiller la Juve de le vendre à la fin de saison, jugeant son salaire trop cher pour son rendement. 


Le directeur sportif de la Juve, Fabio Paratici, n'a fermé aucune porte quant à l'avenir du joueur à Turin mardi soir au micro de 'Eleven Sports' : "Quand ce type de joueur décide de quitter l'équipe, il faut savoir respecter sa décision. Il est encore sous contrat avec nous, on verra comment il se sent pour poursuivre avec nous, ou non."


Et selon les informations du 'Parisien', le PSG aurait à nouveau ouvert le dossier Cristiano Ronaldo après l'élimination de la Juve en Europe, et suivra à nouveau attentivement la situation du joueur du côté de l'Italie en cette fin de saison. Le média cité rapporte que Jorge Mendes, agent de CR7, et Nasser Al-Khelaïfi ont de très bonnes relations et n'ont jamais perdu contact depuis 2015, quand le PSG cherchait à recruter gros pour préparer l'après-Ibrahimovic.


Cependant, le quotidien rappelle que tout dépendra de la décision de Kylian Mbappé, qui n'a toujours pas prolongé son contrat avec Paris. Cristiano Ronaldo serait donc désormais, avec Leo Messi, l'une des cibles des Parisiens en cas de départ de Mbappé. Un multiple Ballon d'Or pour remplacer un champion du monde ?


SAFE NEWS HAITI

0 vue0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.