Covid-19- HAÏTI- États-Unis Mouvements de protestations


La pandémie de Covid-19 continue de créer des émois un peu partout dans le monde. Les mesures adoptées par certains gouvernements, tels que la distanciation sociale et le confinement pour endiguer la pandémie, commencent à faire réagir certains peuples. C’est le cas aux États-Unis d’Amérique et en Haïti.

Le président américain, Donald Trump, a demandé avec insistance aux peuples américains de révolter contres des gouverneurs de certains États américains qui avaient instauré des mesures drastiques pour éviter la propagation du virus. Pas plus tard ce jeudi 23 avril, un mouvement de tension s’est régné dans la commune de Pétion-Ville, Haïti, où plusieurs marchands et marchandes ont protesté contre les mesures prises par les autorités haïtiennes. Ces marchands refusent de rester chez eux sans pouvoir étaler leurs marchandises au marché. Plusieurs d’entre-eux, très en colère, ont proféré des insultes contre les autorités étatiques leurs reprochant d’avoir rien fait pour aider la population durant cette crise sanitaire. « elles (les autorités) nous demandent de rester chez nous, mais nous n’avons rien à la maison pour nourrir nos enfants. Elles(les autorités) ont tout gardé avec leurs proches. Elles ont la nourriture, des moyens de déplacement, des kits hygiéniques », fustige une dame très en colère.

Des agents municipaux de la mairie de Pétion-Ville ainsi que des agents de la Police Nationale d’Haïti n’ont rien pu faire pour empêcher aux marchands de détruire les barrages en tôles installées tout autour des différents marchés de cette commune.

Les quelques dizaines de marchands sur place ont entamé une manifestation improvisée demandant aux autorités de cesser de mentir et de cesser de faire des fausses promesses. Quelques semaines de cela, le président haïtien, Jovenel Moïse, avait dit que le gouvernement haïtien viendrait en aide aux familles les plus vulnérables durant cette crise sanitaire, des promesses qui ne se sont pas réalisées jusqu’à date.

Les protestataires menacent les autorités haïtiennes de continuer à manifester dans les jours à venir si des actions concrètes ne sont pas prises pour aider les couches les plus vulnérables. Une situation qui risque de faire mal au moment où le pays enregistre plus de cas de contaminations dû au Covid-19.

Zacharie JEAN MARIE

132 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.