Covid-19-Chômage-États-Unis

Le coronavirus continue de peser lourd sur l’économie mondiale plus précisément aux États-Unis d’Amérique.

L’épidémie Covid-19 n’arrête pas de faire parler. Nombreux sont les pays qui ont été touchés de plein fouet par l’épidémie. Des morts et des contaminés sont recensés un peu partout dans le monde. Certains secteurs vitaux tels que le tourisme, l’agriculture, l’industrie, le commerce et le sport ne sont pas épargnés. Des mesures drastiques ont été prises pour éviter la propagation de l’épidémie. Le confinement est l’une d’entre elles. Des mesures qui empêchent aux gens de travailler et de vaquer à leurs activités respectives.

Dans certains pays, les gens sont restés cloués dans leurs maisons depuis tantôt deux semaines. Écoles, Universités, Industries et autres sont fermées. L’économie mondiale est aux abois.

Les États-Unis ne sont pas épargnés et subissent les assauts du coronavirus.

Selon les chiffres de l’administration publiée hier jeudi, 3 millions de personnes sont au chômage à cause du coronavirus. Les demandes d’allocation chômage explosent aux États-Unis en une semaine. 3 283 millions de personnes se sont inscrites au chômage aux Etats-Unis, alors qu’ils n’étaient que 282.000 à le faire dans tout le pays la semaine précédente. Le précédent record d’inscriptions, qui datait de 1982, recensait à l’époque moins de 700.000 nouveaux inscrits en une semaine.

Le Congrès américain a validé un plan de relance de 2000 milliards dollars. Il est prévu de verser aux Américains directement 500 milliards de dollars. Ils vont recevoir un chèque de 1 200 dollars par personne, à condition de gagner moins de 75 000 dollars par an pour une personne, et 150 000 pour un couple, ainsi que 500 dollars par ­enfant. La mesure, dégressive au-delà, permet de donner du pouvoir d’achat immédiat aux ménages, dont beaucoup sont privés de leur travail du jour au lendemain. Ce plan de soutien de près de 2 000 milliards de dollars (1 846 milliards d’euros) à l’économie, soit environ 10 % du produit intérieur brut ou la moitié du budget fédéral annuel, est un plan vraiment important selon le patron des sénateurs républicains Mitch McConnell « C’est un investissement digne d’un temps de guerre pour notre pays », a-t-il déclaré.

L’épidémie de coronavirus aux Etats-Unis, avec près de 85000 cas de contamination et 1.178 décès recensés ce vendredi, a mis à l’arrêt une bonne partie de l’économie, et les entreprises ont commencé à licencier en masse. Les États-Unis dépassent la Chine, d'où l'épidémie est partie en décembre, et l'Italie, qui compte pour sa part le plus grand nombre de morts.

A ce rythme-là, ils pourraient bientôt dépasser l’Europe et devenir l’épicentre de l’épidémie, et voir même le chiffre de chômage augmenter beaucoup plus dans les semaines à venir .

Un vrai coup dur pour la plus grande puissance économique mondiale.

Zacharie JEAN MARIE

16 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.