Coronavirus-HAÏTI- C’est la panique totale


Suite à la conférence de presse du gouvernement haïtien annonçant les mesures d’urgences adoptées pour faire face au coronavirus, de nombreux gens étaient dans les rues pour se ravitailler en tous produits importants. Plusieurs artères principales de la région métropolitaine étaient quasiment occupées par des voitures, piétons et marchands ambulants.

Les supermarchés et pharmacies inondés de gens. On pouvait remarquer la panique chez les nombreuses personnes rencontrées. Certaines d’entre-elles ont même déclaré :

« Pas question de ne pas avoir de quoi nourrir la maison et des médicaments à base de vitamine C chez moi et ».

Une dame dans la trentaine a déclaré « Moi, j’ai deux enfants, ils sont jeunes. Je ne veux surtout pas que le coronavirus fasse le premier lot sur eux, je vais leurs administrer des médicaments et ceci tous les jours ». Quand on sait qu’on ne doit pas s’auto-administrer des médicaments sans une prescription ou l’avis d’un médecin, on comprend bien que les gens sont paniqués surtout avec les mauvaises nouvelles en provenance de l’étranger, dans des pays où l’épidémie a déjà fait plusieurs morts.

D’autres personnes rencontrées dans d’autres zones, font fi des consignes données par les autorités sanitaires. Ces consignes-là n’ont pas été vraiment respectées et appliquées. On a pu constater des rassemblements de plus de 10 personnes un peu partout, on dirait que les gens se résignent. Les voitures publiques étaient bondées de gens. Malgré la fermeture des écoles et universités, la circulation était difficile dans certaines zones.

Des bouchons par-ci, par -là. Certains chauffeurs ont dû passer des heures dans bouchons pour arriver à destination. L’effet de l’épidémie se fait vraiment sentir en Haïti plus précisément dans la capitale suite aux annonces des autorités. Les deux personnes infectées du pays jusqu’à date, dont un chanteur populaire , ont été prises en charge par les autorités sanitaires. Ils reçoivent les soins nécessaires.

En attendant que les scientifiques trouvent le fameux vaccin contre cette épidémie titanesque, c’est la peur qui s’installe un peu partout dans le monde. Personne n’est à l’abri. On doit respecter les consignes sanitaires et les appliquer à la lettre pour ne pas se faire attraper par l’épidémie.

Les pays vulnérables en matière sanitaire comme Haïti, et dépourvus de bonnes logistiques de santé publique doivent croiser les doigts en espérant avoir moins de gens contaminés que possible. Notre pays est en grand danger face à une telle épidémie. Espérons que le pire sera éviter dans des moments aussi pénibles.


Zacharie JEAN MARIE

592 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.