• Plidetwal Studio

Bresil : Destitution du gouverneur de Rio pour corruption (présumée)

Bresil : Destitution du gouverneur de Rio pour corruption (présumée)

Wilson Witzel est le troisième gouverneur de Rio à être démis de ses fonctions vendredi pour des faits présumés de corruption et blanchiment d’argent, après vingt mois de mandat.

Pressenti comme un potentiel rival du président Jair Bolsonaro pour la présidentielle de 2022, cet ancien juge de 52 ans a dénoncé un "outrage à la démocratie", tout en promettant de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour annuler la décision judiciaire qui l'a écarté du pouvoir.


L'ordre de destitution a été pris par un juge du Tribunal supérieur de justice ,haute cour basée à Brasilia. Le juge Benedito Gonçalves , dans son arrêt, justifie cette mesure extrême en affirmant que "le groupe criminel" dont M. Witzel est le dirigeant présumé "continue à agir, détournant et blanchissant des fonds en pleine pandémie de Covid-19, sacrifiant les vies de milliers de personnes'' , obligeant le gouverneur à quitter son poste le temps de son procès pour au moins six mois.


Dès l'aube, des hélicoptères ont survolé la résidence officielle du gouverneur, qui a été perquisitionnée, dans le cadre d'une vaste opération mobilisant des dizaines de policiers et visant également d'autres personnes liées à M. Witzel, y compris son épouse. Dix-sept personnes ont été placées en détention provisoire, vendredi, dont Everaldo Pereira, pasteur de l’Eglise évangélique de l’Assemblée de Dieu et président national du PSC.


Le pasteur Everaldo est surtout connu au Brésil pour avoir baptisé Jair Bolsonaro dans le Jourdain en Israël, en 2016, et lui avoir présenté les plus importants leaders évangéliques avant leur rupture en 2018. Le président brésilien ne cachait pas sa satisfaction, vendredi, devant les ennuis de ses anciens alliés, en particulier ceux de Wilson Witzel, qu’il affuble depuis plus d’un an du surnom de « fumier », « Traître »

Le président n’est peut-être pas étranger à la chute spectaculaire du gouverneur après avoir été le responsable de son ascension fulgurante à la tête de cet Etat en octobre 2018. M. Witzel, ancien militaire devenu juge fédéral, a commencé sa carrière politique en se lançant comme candidat au poste de gouverneur d’un Etat de 17 millions d’habitants. Il n’était crédité que de 2 % d’intentions de votes vingt jours avant l’élection et son rapprochement avec la famille Bolsonaro. Mais, en accompagnant Flavio Bolsonaro, le fils aîné du président, alors en campagne pour le poste de sénateur, il a gagné un électorat.


Selon le parquet, dès le début de son mandat, en janvier 2019, M. Witzel tenait une caisse noire pour recevoir des pots-de-vin lors de l'attribution de contrats à la suite d'appels d'offre truqués.

86 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.