• Plidetwal Studio

Beaucoup de politiciens américains ne sont pas d'accord avec la décision de soutenir Jovenel Moise

Un groupe de parlementaires américains ont écrits une correspondance officielle adressée au secrétaire d’État américain de l’administration Biden, dans le but de leur demander de contraindre le Président Jovenel Moïse de quitter le pouvoir à la date constitutionnelle du 7 février 2021.

«Nous pensons qu’il est essentiel que les États-Unis rejettent sans ambiguïté toute tentative du Président Jovenel Moïse de garder le pouvoir », ont écrit les parlementaires.


« NACLA Report on the Americas » est le magazine progressiste le plus ancien et le plus lu sur l’Amérique latine et ses relations avec les États-Unis. Dans un article publié sur son site internet cet 6 février NACLA analyse les racines étrangères de la «crise constitutionnelle» d’Haïti.

Notant que Jovenel Moïse refuse de laisser le pouvoir , malgré la fin de son mandat, le magazine lance un appel urgent à la solidarité à toute l’Amérique latine pour le forcer à respecter cette échéance constitutionnelle.


Le 7 février 2021 marque la fin du mandat du président Moise en Haïti, affirme le Sénateur américain Patrick Leahy dans un tweet. Il estime qu’Haïti se trouve aujourd’hui dans un état pire qu’il ne l’était au début de la présidence de Jovenel Moise.


943 vues0 commentaire

Actualités

A Singapour, l’épidémie de #COVID2019 révèle la précarité des 300 000 travailleurs migrants : la promiscuité dans laquelle ils vivent réunit toutes les conditions d’une propagation maximale du coronavirus.